02 janvier 2019

L'une et l'autre...

Ils vivent ensemble en parfaite harmonie. Ils se donnent et se prennent sans pudeur et sans crainte. Ils semblent s’embrasser, s’entrelacer, s’étreindre. L’une est douce, l’autre est rugueux. Ils sortent du même sol, respirent le même ciel et sont faits l’un pour l’autre. Quand on regarde mieux on ne sait plus qui ils sont. Siamois, en parfait équilibre et fondus l’un dans l’autre, ils sont complémentaires. Ils s’abritent et se nourrissent comme la mer sur le sable, le feu dans la lumière. Jamais l’un ne s’éloignera de l’autre, ils... [Lire la suite]
Posté par lireine à 14:24 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

29 décembre 2018

Gouttes de pluie

La pluie éclatait ses petites perles d’eau contre la vitre de la fenêtre. Le vent les dispersait selon son bon vouloir. Les gouttelettes ruisselaient sur les carreaux laissant derrière elles des traînées de mosaïques humides et vivantes. La pluie rendait la fenêtre malheureuse. Les gouttes, comme des larmes glissaient le long des vitres. Je ne savais pas qu’une fenêtre pouvait pleurer. Elle pleurait toutes les larmes de la pluie. Elle pleurait comme la vie qui coule et puis s’en va.   Bon, c'est pas tout ça, mais avec ce... [Lire la suite]
Posté par lireine à 16:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2018

Les calques

Image Pastelle © Les logiciels de traitement d’images ont une façon ludique de retoucher les photos. Ils proposent des calques, fait de transparence. Ils se superposent avec une infinie précision, une justesse mathématique. Certaines personnes sont comme les calques. Ils peuvent parfois, se juxtaposer eux aussi avec l’exactitude d’un baiser par exemple. Lèvres contre lèvres, souffles mélangés. Par contre, à l’opposé de la froideur des calques, ils ont en plus, le goût, la tiédeur et les frissons. Cette fièvre qui brûle au fond du... [Lire la suite]
Posté par lireine à 11:35 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
08 décembre 2018

Le moulin

Au détour du chemin qui longe la rivière, le moulin se dresse abandonné mais encore imposant. Il n’est pas délabré, pas envahi de végétation, il est juste inanimé, déshumanisé. On dirait qu’il dort… Je marche doucement pour le laisser assoupi. Un moulin qui se réveille sans aucun grain à moudre c’est un peu comme une nuit sans rêves, un baiser sans amour. Je fais très attention car je pense qu’il voit tout et qu’il entend tout. Il n’a que ça à faire depuis que les meules ne tournent plus. Seule l’eau continue de se faufiler entre... [Lire la suite]
Posté par lireine à 11:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
07 décembre 2018

Les voûtes

Et pourquoi des ogives, des arcs et des voûtes ? Pourquoi pas des droites, des lignes et des coins ? Pour l’acoustique et l’élégance me direz-vous, pour la diffusion de la lumière ou encore la rondeur d’une courbe. Pour la féminité peut être. L’évocation des arbres et d’une forêt de pierres, l’affinité avec une nuit sans étoiles et un ciel serein. Vous me direz que vous appréciez l’enchevêtrement compliqué de formes pures. Et si vous me demandez si je suis réceptif à ces arguments, je vous répondrais oui. Et vous ?
Posté par lireine à 09:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
06 décembre 2018

Tête en vrac

Aujourd’hui, je sens par les oreilles, je vois par la bouche et j’entends par le nez ; Mais que fais-tu avec les yeux me direz-vous ? Rien. Ils sont fermés. J’ai simplement la tête en vrac…
Posté par lireine à 19:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

06 décembre 2018

Lever de lumière

La brume vient se suspendre à la lumière et la soie vagabonde devient satin. Dans la froideur opaque, un chant s’étouffe, palpite encore et le coton douillet devient velours. Ainsi vêtu, le jour semble prendre conscience, plane, vire et se place avec précision. Des lignes osseuses s’éclairent, les toiles d’araignées suent, les ombres se bordent d’écume, le silence agonise. La lumière se fait jour.
Posté par lireine à 11:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2018

Emporte moi

De l’indigo, de l’incarnat, de l'abricot et du citron. Des silhouettes se découpent sur un bleu orangé. Du mélange des couleurs, passant du chaud au froid, se dégagent des parfums d’aromates et d’épices. De ces flammes odorantes, c’est en fermant les yeux que s’entend la musique. Elle vient du ciel, des arbres ou de la terre. Alors, tous les sens en éveil, la nature vient te prendre et t’emporte dans la nuit.
Posté par lireine à 19:04 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2018

La dame au chapeau

Le ciel menaçait, elle allait se lever pour trouver un abri, c’était évident ; il me fallait faire vite. Je me suis approché, assis à côté d’elle, elle ne regardait que moi. J’étais éperdu de sentiments amoureux. Sa droiture, son élégance, sa grâce personnifiée me subjuguaient. Mais pourquoi restait-elle seule à longueur de journée ? N’y avait-il personne pour lui tenir compagnie ? Comment pouvait-on délaisser une telle beauté en plein cœur de la ville ? J’ai senti sa chaleur, j’ai ressenti son être ;... [Lire la suite]
Posté par lireine à 11:32 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2018

Départ

Il est seul sur un banc, sous la pluie. Il compte les ronds dans l’eau, regarde les brindilles, écoute le vent qui souffle. Il est trempé mais ne sent rien. Il regarde sa maison une dernière fois dans la flaque. Il cherche la fenêtre qui éclairait sa vie et ne la retrouve plus. Il est comme le reflet, la tête à l’envers sans plus rien reconnaître. Dès que la pluie aura cessé, dès que la rue sera sèche, comme le reflet, il aura disparu. Ses larmes comme la pluie auront cessé, tout n’est qu’affaire de temps.
Posté par lireine à 16:32 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :