Ou plutôt des rituels... En champagne, l'été et l'automne étaient devenus propices au fumage (faut qu'il fasse beau quand même)... Souvenez-vous :

Fumage Baralbin

On avait même été jusqu'à fumer avec des briquettes de tourbe ramenées d'Irlande. Faut-il aimer le fumé quand même... Du coup, maintenant qu'on a plus de temps (enfin), il devenait logique de reprendre cette activité. Comprenez que la maison que l'on a choisie, ne nous a séduit qu'à cause du vieux tonneau dans le fond du jardin, le reste on s'en fout. D'ailleurs on avait bien demandé au vendeur : Le vieux tonneau, vous le laissez ? Pensant qu'il nous gênait, il s'empresse de nous répondre : Non, non, rassurez-vous, je l'enlèverai. Et nous d'enchaîner : Surtout pas ! Par contre ça fait cher pour un tonneau ! (rapport au prix de la maison)... Moment d'incompréhension, sourires ennuyés, embarrassés... Affaire conclue ! Danses (Bretonnes) et chants ont égayés notre soirée. Donc voilà l'histoire du tonneau.

Cette fois, vu qu'on a plus de temps, j'ai fait les recherches et les essais que je n'ai jamais mené à bien en champagne : Les saumures !
Attention là, ça ne rigole plus ! Fumoir à 2 étages, étanche (enfin davantage que le "champenois") et proximité du poisson, donc fraîcheur inégalée ! Voyez plutôt :

_MG_4098Saumure sèche comme au bon vieux temps... Mais aussi saumure liquide :

_MG_4100

_MG_4101

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je vous le concède, vu comme ça, on dirait plutôt des harengs saur et un vieux bout de poisson décomposé...

_MG_4103

_MG_4105Le fumoir, comme ça, a l'air.. hum... comment dire... un peu degueu ? Eh bien non Madame (pourquoi "Madame" ? Parce qu'il n'y a que les femmes pour faire des réflexions comme ça...), non Madame, disais-je, ça s'appelle du culottage ! Et vlan, prends ça dans les dents Simone et laisse moi faire.

1 étage pour la saumure sèche et un pour la liquide... L'est au point l'gars !

_MG_4107

C'est parti !

_MG_4109

 

 

 

 

 

 

Fumée issue d'un mélange de bois de chêne et hêtre.

Saumure liquide : Eau, vin blanc sec (Muscadet), goutte à pépé (1/2 verre), citron, aromates du jardin (surtout aneth), sel, sucre, origan.

Valeurs nutritionnelles : 273 kg de bien-être au M2, et 1 tonne 1/2 de satisfaction personnelle par dm3 (et bon sang, y'en a des dm3 sous la chemise, j'te raconte pas...)

fume
Et voilà ! Saumure sèche à gauche et liquide à droite (aucune connotation politique), pour ceux qui ont la tête à l'envers, c'est l'inverse bien sûr !

Pour finir, badigeon d'huile neutre, 48h au frais.